top of page
Rechercher
  • Charlotte EVENAT

SORTI!


Sorti. Mon Client est sorti.

Condamné à trois mois ferme, il ne m'a jamais expliqué comment, depuis trois ans, sa peine n'a jamais été aménagée.

Il est venu me voir avec son papa. Un père vraisemblablement sourd au vu du ton de sa voix. Et inquiet. Terriblement inquiet.

De toutes ses forces, son père l'accompagne. Certain que son fils sera négligent ou plus certainement, fataliste.

Le jeune garçon a tout entrepris pour se créer un travail. Un food-truck. Ca, comme cela aurait pu être autre chose.

Ma requête était prête depuis un mois. J'attendais ses dernières pièces. Et il a été placé en rétention provisoire pour exécution de peine.

Une consoeur m'appelle, elle était sûrement de permanence. Par chance, bien qu'en rendez-vous, je décroche. C'est étrange, je n'ai d'habitude jamais mon portable en rendez-vous. Je me jure de toujours l'avoir à portée de main à l'avenir.

Elle me prévient de la mesure avec hâte et inquiétude. Me précise d'appeler la permanence du Parquet. Son urgence devient la mienne.

A peine raccroché, j'appelle la permanence : injoignable. Je suis à cinq minutes à pied du Palais. Je prends le dossier. J'ai deux jeux de pièces. Une requête. Cela fera l'affaire.

Je rejoins la permanence. J'expose la situation. Madame le Procureur entre. Je renouvelle mes explications. Lui confirme les dires de mon Client. Elle m'accorde de déposer ma requête au greffe du JAP mais je dois lui en justifier.

Je dévale les escaliers jusqu'aux services du JAP. Je dépose ma requête je fais tamponner. Par chance, j'ai un deuxième jeu de ma requête au dossier. Je fais toujours beaucoup de copies, je ne sais pas pourquoi. Ou si, je sais. Je dois me mettre en mesure de parer  à toute urgence. Je le vérifie aujourd'hui.

Je retourne à la permanence, je me justifie de la démarche. La secrétaire du Procureur me dit qu'ils font lever la mesure. Madame le Procureur en a donné l'instruction.

Mon Client est dehors.

C'est la première fois que je sors quelqu'un en trente minutes. Je ne pensais pas savoir le faire.


Charlotte EVENAT, Instantanés de Palais, 24.V.2019


19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le déplacement dérogatoire libéré de son modèle

Le 22 DECEMBRE 2020, le Conseil d’état a estimé que l’attestation dérogatoire de déplacement n’est pas d’un usage obligatoire. La mention de l’heure de sortie du domicile non plus. Seule la preuve du

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page